Jean-Pierre Bodin Jean-Pierre Bodin
spectacles

Création mars 2012

Collectif de création :
Jean-Pierre Bodin, Alexandrine Brisson, Jean-Louis Hourdin, Roland Auzet

Avec Jean-Pierre Bodin et la participation de Christophe Dejours
Textes Simone Weil, Jean-Pierre Bodin, Alexandrine Brisson, Christophe Dejours, Sonya Faure (Libération 15 avril 2009)
Compagnon de route Jean-Louis Hourdin
Images Alexandrine Brisson
(chef opérateur Frédéric Mousson)
Musique Thibault Walter
Travail chorégraphique Cécile Bon
Lumière Gérard Bonnaud
Régie lumière et son en tournée Hugues Le Chevrel et Jérôme Mathieu
Construction Jean-Baptiste Herry
Costumes Alexandrine Brisson
Régie Jean-Pierre Dos, Bruno Michelet

Production déléguée : La Mouline
Coproduction : Act-Opus/Compagnie Roland Auzet, GRAT/Jean-Louis Hourdin, Ville de Chauvigny, Mégisserie/Saint Junien, Théâtre Dijon Bourgogne.
Avec le soutien de la Société de recherches archéologiques du Pays chauvinois et le Musée des traditions populaires et d’archéologie de Chauvigny.
 Remerciements à la Mégisserie Colombier et aux Feutres Depland de Saint Junien, à l’usine Deshoulières de Chauvigny, la Société des jardins ouvriers des vertus à Aubervilliers, les jardins ouvriers de Sommières, le groupement culturel de Pamproux, le Théâtre Artistic Athévains (pour les tournages vidéo) ainsi qu’à Concept vidéo, la compagnie La Sibylle, Le Théâtre de la tentative (pour le prêt de matériel).

La Mouline est conventionnée par le Ministère de la Culture/DRAC Nouvelle Aquitaine, le Conseil Régional Nouvelle Aquitaine et le Conseil Départemental des Deux-Sèvres.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone

Très nombreux, chacun seul

TNCS_VincentArbelet02

Pourquoi Philippe Widdershoven, directeur informatique et délégué CGT de l’usine de porcelaine Deshoulières, s’est-il suicidé ? Partant de cette interrogation, Jean-Pierre Bodin, seul en scène, se livre à l’exploration d’un monde en mutation, celui des travailleurs.

Accompagné des images d’Alexandrine Brisson et de l’univers sonore de Thibault Walter, Jean-Pierre Bodin, avec une générosité fraternelle et sans misérabilisme, donne la parole aux ouvriers qui témoignent de leurs conditions. Sa présentation tempère la présence en vidéo du psychiatre Christophe Dejours, spécialiste de la souffrance au travail, qui explique le processus amenant à l’acte désespéré.

Une plongée au cœur du monde du travail pour un spectacle qui prend tout son sens dans le monde d’aujourd’hui.

La souffrance au travail touche chacun d’entre nous, aussi essayons-nous d’imaginer avec les lieux qui accueillent le spectacle, des moments de rencontres, d’échanges mais aussi quand cela est possible une programmation – exposition, projection, débat… – que nous avons intitulée Et voilà l’travail !

Autour des prochaines représentations au Théâtre du Soleil (10 décembre-10 janvier), tout le programme ici